La plage de Palomino

Le nom de village sonne bien. Ouvert sur les Caraïbes et dans son dos les sommets enneigés de la Sierra Nevada, Palomino a de quoi attirer les foules et c’est bien le cas. Situé à l’entrée de la Guajira, le village est un véritable repère pour tous les touristes de passage dans le Nord de la Colombie. On peut profiter de la mer même si elle est plutôt forte et assez dangereuse, on peut faire du surf même si ce ne sont pas des conditions idéales, on peut faire du tubing en descendant sur une bouée les eaux claires du rio Palomino. Si l’ambiance est animée et plutôt sympathique, l’affluence est de mise et on croise presque plus d’européens en vadrouille que de colombiens. Cela reste un endroit sympa pour faire une halte, faire les petites boutiques artisanales ou faire un peu la fête dans une ambiance tropicale avant de poursuivre sa route plus au Nord. Avec un peu de chance, le matin tôt, les sommets à plus de 5700m se découvrent et sont visible depuis le village sinon depuis le pont sur le rio à la sortie de Palomino.


À voir, à faire

LA PLAGE

Mangée par la mer, il ne reste actuellement que peu de place pour s’y poser et l’accès à l’eau n’est pas très engageant, avec des vagues en continue et semble-t-il du courant. On y voit des petits vendeurs de cours de surf mais vues les conditions, cela n’est pas le coin idéal. Reste éventuellement à se balader en remontant plein Ouest, passer l’embouchure du rio et poursuivre un peu plus long pour s’isoler et découvrir des paysages plus sauvages et un peu de faune. On peut aussi y croiser des pêcheurs au filet qui lance et relance à la mer avec une technique bien précise..

LE RIO

Des loueurs de bouée sont là. On peut remonter pour entrer sur le rio plus en amont et se laisser descendre tranquillement. Il semblerait qu’on puisse entrer bien plus haut que l’entrée classique pour éviter le monde à la descente. Pas fait mais à tenter au prochain passage.

LES ARTISANS

Il y a pas mal de petites boutiques ou de petites échoppes ambulantes qui vendent bijoux, sacs wayyus et autres petites créations locales. On peut trouver de belles choses en farfouillant un peu. Tout se trouve quasiment sur la rue principale qui va de la route principale à la mer.

STREET ART

Là aussi pas mal de créations et de peintures sur les façades ou sur les portes, globalement aussi dans la rue principale. Des messages liés au peuple indigène, à la nature, à la montagne, à la terre mère.


Pour explorer plus


Carte et logistique

Pour se rendre à Palomino, prendre le bus depuis le Mercado Publico de Santa Marta. Il nous dépose sur la route au niveau de la rue principale. Retour idem pour 12.000 pesos à ce jour et 2h de route.


Voir en plein écran


Images de Palomino